Reproduction interdite

Nous sommes partis faire un dernier (peti)t safari de 7h15 à 10h15 environ avec une certaine tristesse de penser que cela allait être notre dernier safari au Kenya. Nous avons savouré chaque minute passée. Comme nous avions signalé la veille avoir regretté ne pas avoir vu de dizaines de gnous traverser la rivière, notre gentil chauffeur Mike s’est mis à leur recherche pour que nous soyons pleinement satisfaits. Cela démontre leur gentillesse et sens profond du service.

Dés 7h35, en longeant la rivière, il nous amène donc à un premier troupeau de gnous susceptible de la traverser. Il propose de se poster et patienter. Nous sommes rapidement rejoints par de nombreux véhicules dont les touristes souhaiteraient voir aussi ce spectacle.

27

Troupeau de gnous dans réserve Masaï avec mongolfière

27

27

27

27

27

Soudainement, par chance inouïe, un immense troupeau arrive au large pour rejoindre le nôtre : nous sommes envahis de milliers de gnous !

27

27

27

27

Nous attendons plus d’une heure : des gnous s’approchent au bord de la rivière puis font marchent arrière à chaque fois. Selon Mike, il est possible qu’ils sentent le danger de crocodiles avant de se lancer.

27

27

27

27

Forcément déçus, nous décidons de poursuivre notre safari après 1h20 d’attente : ce spectacle aura tout de même été fabuleux !

27

10 min après, nous tombons sur un autre moment fort :

Deux lions mâles se sont battus pour prendre la domination d’une femelle juste avant notre arrivée. Nous tombons sur le perdant qui est sévèrement défiguré. Notre petit fil de 6 ans est triste de choqué de le voir ainsi.

27

Quelques mètres plus loin, nous apercevons le vainqueur à coté de la femelle. Il fait sa pause entre 2 accouplements. Notre guide nous indique qu’ils s’accouplent près de 15 fois par jour en faisant une pause de 15 min … Très vite, nous assistons donc à un nouvel accouplement sous le regard des clichés des nombreux appareils photos présents !

27

27

Un 3ème lion est aperçu un peu loin sur la même zone.

Après 20 min. d’observation de tous ces lions, nous poursuivons notre safari dans cette magnifique réserve qui ce matin était bien verte de ce coté ci.

27

27

27

27

Nous roulons encore 50 min jusqu’à traverser un troupeau de vaches gardées par les Masai que nous croisons.

27

27

27

27

27

27

27

27

27

27

27

27

Arrivés au camp, nous avons 45 min pour finaliser nos bagages afin de charger le véhicule pour nous rendre à l’aérodrome du coin situé en pleine réserve.

Nous verrons sur ce trajet encore et toujours plein de fabuleux animaux : hyène, topi, zèbres, buffles, deux énormes crocodiles et d’innombrables hippopotames.

28

28

28

28

28

28

28

28

28

Notre chauffeur longe la rivière qui nous amène comme le matin à de nombreux gnous prêts à la traverser.

Nous décidons une nouvelle fois de nous poster, voire de commencer notre panier repas à l’intérieur du véhicule !

Notre chauffeur est tenace : il souhaite nous montrer une traversée de rivière par les gnous. Nous avons attendu près de 20 min ainsi, certains gnous ayant commencé à descendre la rivière mais à chaque fois refaisant demi tour. C’est exacerbant. Nous avions vu un énorme crocodile quelques mètres avant, peut-être que les gnous ressentent le danger.

28

28

Il est 12h45, nous devons être à l’aérodrome que nous apercevons au loin à 13h, nous repartons donc, un eu déçu.

Nous croisons un hippopotame en hauteur de la rivière, ce qui est assez rare car ils sont souvent dans l’eau ou sur la plage. Un peu plus loin, nous croisons près de 10 hippopotames regroupés !

28

28

Nous prenons en photo le chemin qui mène à l’avion car on a du mal à imaginer une telle route : sinueuse et très boueuse.

28

Cet aérodrome est en fait 3 petits avions et un plus gros à coté d’une hutte.

28

La piste de décollage en graviers est couverte de gnous et de buffles : seul le démarrage du moteur et le bruit des hélices les font fuir de quelques mètres pour dégager la piste : c’est assez original.

Notre avion n’est pas encore arrivé et il est 13h15. Nous sommes censés décoller à 14h mais « akouna mattata ». Il fait très chaud à cette heure et en plein soleil. Le temps de prendre les dernières photos de groupe et voila un petit avion de 12 places qui atterrit : c’est le nôtre, il est 13h30.

28

29

La larme à l’œil, nous nous séparons de Djuma notre guide et Mike notre chauffeur. Grâce à leur gentillesse et leur présence nous avons découvert de magnifiques animaux et paysages dans d’excellentes conditions. Djuma risque de voir son fils demain, 1er août, pour son anniversaire. Je l’espère pour lui et je lui annonce que c’est également le mien le même jour, quelle coïncidence !

Nous montons dans ce petit avion et décollons en avance à 13h50. Nous sommes assez excités de vivre ce vol de 2 heures environ au dessus du Kenya. La vue est splendide et, cerise sur le gâteau, nous aurons une vue magnifique à 14h50 du sommet du Kilimandjaro.

29

29

Le glacier semble vraiment disparaitre dangereusement ...

Nous atterrissons à 15h50 au petit aérodrome de Diani où nous attend notre T.O.

Nous serons ensuite à notre hotel après 1h de minibus.

Puis 4 jours de farniente entrecoupés d'une journée sur l'ile de Wasini : rencontre avec les dauphins, baleine, ...